Le rap de Kodjo

Un miracle

Mon témoignage – Partie 2 : « Le Pardon, ce déclic »

La réconciliation, un déclic

La semaine dernière, je vous parlais de mon enfance, de ma découverte du rap, et de ma quête de Dieu.

Arrivé, à Roissy, suite à des ennuis de santé, qui dépassaient le cadre physique, pour s'inscrire en mon âme, j'ai vécu un déclic, celui du Pardon, que je souhaite vous partager aujourd'hui.
Un an plus après mon arrivée à Roissy, je me suis retrouvé avec un prêtre aumônier, dans le cadre de mon emploi, avec qui je parle, lui relatant mon histoire. Ce moment est gravé dans mon coeur. J'avais rencontré tout le monde, sauf un prêtre, et c'est à lui que j'ose m'ouvrir à mon vécu, à mes questions. Il me propose de revenir pour recevoir le sacrement de réconciliation, m'explique le Pardon que l'on peut trouver dans cet acte de Foi.
Cet instant très formel, me pose question, et je le prépare dès mon retour à la maison. Nous vivons ce sacrement très simplement, et ma préparation porte ses fruits, je sors de cette rencontre avec une Paix que je n'avais jamais expérimenté jusqu'alors.

Je n'étais cependant pas entièrement affermi.
C'est pourquoi je décide d'aller dans une église, et d'y retourner régulièrement. Je chemine et commence à lire les Écritures. La vie de Jésus, son message, et son sacrifice me touchent profondément. C'est presque trop beau pour l'être, mais c'est bien vrai.
Qu'est-ce qui m'a touché dans la Foi catholique, au travers de mes lectures?
Malgré mes péchés, malgré ma vie imparfaite,malgré le fait que je ne sois pas conforme aux normes, Dieu m'aime et veux que je réussisse ma vie.
Son amour est incommensurable, parfait.
Je rencontre également des témoins qui marquent mon cheminement : Sainte Thérèse de Lisieux, l'Abbé Pierre, Mère Térèsa, Padre Pio, ou encore Marie-Madeleine. Ces figures lumineuses, saintes me poussent à continuer sur le chemin de la Foi, et me font prendre conscience de l'exigeance du cheminement, et des fruits qui en résultent. Les Saints sont de vrais accompagnateurs spirituels.

En 2010, je fais ma confirmation dans la Cathédrale Notre-Dame de Paris.